Marion Harduin
BiographieÉtude d'une Oeuvre | Oeuvres Disponibles
 
Étude d'une oeuvre
     
   
     


« Lost n°1 »
Gouache et crayon de couleur sur papier.

Ce dessin est sur le thème du voyage. Ses traits sont des chemins, plus ou moins longs, plus ou moins agréables ou sinueux. On s’y aventure, on s’y promène, on s’y perd…

Marion s’inspire de l’écriture automatique et pratique ce qu’elle appelle « l’action passive ». Sa main, sur une grande partie du dessin, est guidée par ses pensées, en est le révélateur, tandis que Marion se surprend elle-même, parfois, à faire apparaître des choses nouvelles qu’elle n’avait pas l’intention de dessiner.

Ainsi, il est étonnant de voir sur ce dessin que sa main inlassablement revient au centre, à son point de départ, alors même qu’il a été réalisé par Marion lors de son retour à Paris après une résidence au Luxembourg.

On a l’impression que dans ce centre d’où partent et où reviennent les chemins il y a quelque chose qui colle, qui ficelle. Et, lorsque les chemins ne reviennent pas sur eux-mêmes, comme celui du bas de la page, ils se perdent dans le vide... Des formes figuratives peuvent aussi apparaître. A chacun de les interpréter.

L’impression générale de ce dessin est aérienne, légère, plutôt joyeuse dès qu’on s’évade de ce centre très emmêlé, empêtré sur lui-même. Comme pour tous ses dessins, Marion aime inviter les spectateurs à laisser libre court à leur imagination, à leurs propres sensations, à leurs ressentis.

«Lost n°1», invitation au voyage ou introspection sur ce qui nous enchaîne, nous retient ?